Violences conjugales à l’égard des femmes [2013]

Imprimer

violence conjugaleTitre:Les violences conjugales à l’égard des femmes :

phénomène tabou – entre silence et reconnaissance –

Président d'honneur : Pr  Naceur Eddine HANNACHI
Présidente du colloque : Dr Ounissa DAOUDI

Problématique


   La violence conjugale est un phénomène sous-estimé, c’est la loi du silence qui prévaut. Les femmes hésitent à s’avouer à elles-mêmes qu’elles subissent de telles violences et, si elles le font, elles ont tendance à les minimiser, et encore, très réticentes à les révéler à autrui, parce qu’elles sont encore taboues dans notre société. L’homme violent trouve des explications à la violence et la justifie : c’est la religion qui, lui accorde le droit de correction. Ces préjugés sont en fait liés à une certaine interprétation subjective du Saint coran et de la souna. Longtemps occulté, car relevant de la sphère privée, ce phénomène est actuellement connu et de plus en plus médiatisé et, de récentes enquêtes en attestent l’ampleur. Cependant la lutte contre ce phénomène dans la société algérienne reste encore sous-estimée par le législateur.

    Ce colloque se veut un lieu privilégié de rencontre et d’échange de réflexions entre chercheurs intéressés par ce domaine et des professionnels dont l’objectif  est d’ouvrir un large débat pour lutter contre ce phénomène sociétal dégradant pour la personne humaine. Le mettre en lumière, faire comprendre le point de vue de la religion musulmane, analyser son traitement juridique et judiciaire actuel en droit algérien, les lacunes et les insuffisances qu’il présente, en adoptant une approche comparée, avec nos voisins tunisiens et marocains d’une part, et, d’autre part avec le droit français qui a beaucoup évolué dans la lutte contre les violences faites aux femmes au sein des couples.

La femme victime de ces violences conjugales dans notre société traverse des périodes difficiles et confrontée à des situations  où la participation de toutes et de tous est indispensable pour éradiquer cette « coutume sauvage ».

Autrement dit, l’intervention des différentes institutions de l’état est fondamentale. Commençant par les professionnels de santé. Le médecin est le plus souvent le premier tiers extérieur au cercle familial à être informé des faits de violences commises par le conjoint. Le rôle de ces praticiens, qui reçoivent la victime pour des soins, ne devrait pas se confiner dans la constatation des lésions et la rédaction d’un certificat médical descriptif. De leur côté, les professionnels sociaux et, en particulier les assistantes sociales et les professionnels travaillant dans les centres d’accueil, des cellules d’écoute et des associations, qu’ils soient juristes ou autres, jouent un rôle important dans l’accueil, le soutien et l’accompagnement des femmes victimes de cette forme de violence.  Cependant, les victimes, qui osent briser le silence et déposent plainte contre leur conjoint,  soit auprès de la police ou de la gendarmerie sont confrontées, non seulement au regard méprisant de la société  mais aussi au rôle que devront jouer les professionnels de cette institution en étroite collaboration de celle de l’institution judiciaire pour garantir leur protection et leur sécurité.

Les axes proposés projettent d’éclaircir ce phénomène, longtemps occulté, à conscientiser et à sensibiliser la société et les professionnels afin de casser ce tabou et ces non-dits, faire évoluer les mentalités et rendre inacceptable cette forme de violence, sous ses différentes manifestations.


L’adoption d’une loi-cadre est une exigence pour lutter contre la violence conjugale.  

Axes du colloque

 

Axe 1 : Comprendre les violences conjugales

  • Qu’appelle-t-on violence conjugale ?
  • Les causes des violences conjugale
  • Les conséquences des violences conjugales
  • L’ampleur des violences conjugales

    
Axe 2 : Islam et violences conjugales

  • Absence de la foi
  • Une interprétation subjective des textes relatifs à la vie conjugale dans le coran et la souna

 

Axe 3 : Le traitement juridique des violences conjugales – Étude comparative avec le droit tunisien, marocain et français-

  • Les textes juridiques relatifs à la lutte contre les violences conjugales : Quelles sont les violences punies par la loi ?
  • Les procédures judiciaires pour violences conjugales
  • L’adéquation et l’adaptation des textes juridiques aux faits de violences conjugales

 

Axe 4 : Les modes d’intervention pour la protection de la victime des violences conjugales

  • Le rôle des professionnels de santé dans la protection de la victime des violences conjugales.
  • Le rôle des professionnels des services sociaux dans la protection de la victime des violences conjugales.
  • Le rôle des professionnels de sûreté dans la protection de la victime des violences conjugales.
  • Le rôle des professionnels de justice dans la protection de la victime des violences conjugales.

 

Comité scientifique

Président du comité scientifique : Pr Abdelkader KACHER

Membres du comité scientifique

  • Pr Mohamed Said  DJAFOUR. Doyen de la faculté de droit et des sciences politiques. U. Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou
  • Pr Nacera TALAB………………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Pr Mohamed TADJER……...……………………..Université  de Tizi-Ouzou
  • Pr Rachid ZOUAIMIA……….……………………..Université de Bejaia
  • Pr Ahmed REDDAF………………………………. Université de Tizi-Ouzou
  • Pr Omar SADOUK………………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Pr Tahar TALEB…………………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Pr Ammar MACHOU……………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Pr Mohamed IGLOULI…………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Pr Chérif KAIS………………………………………Université de Tizi-Ouzou
  • Pr Aomar DJEBALI…………………………………Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Ounissa DAOUDI ……………………………….Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Karim KHELFENE……………………………….Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Safia IGLOULI………………………………… . Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Fetta MACHOU…………………………………. Université de Tizi-Ouzou
  • Dr   Said BOUIZERI…………………………………Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Mouloud DEKKAL……………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Djedjiga SAIDANI……………………………… Université  de Tizi-Ouzou
  • Dr Nadia HACENE……………………………….… Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Rabea SEBAIHI………………………………….Université de Tizi-Ouzou
  • Dr El kahina IRZIL………………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Jugurta NEKMOUCHE………………………… Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Latifa AMAZOUZ………………………………  Université de Tizi-Ouzou
  • Dr Rahma CHEKLAT……………………………… Université  de Tizi-Ouzou
  • Dr Zaina AIT OUAZOU……………………………..Université de Tizi-Ouzou

 

Communications

 

Titre  communication
1 العنف الزوجي ودور مصالح الشرطة في حماية الضحية - بوزوادة عبد القادر   pdf
  2  Les violences conjugales faites aux femmes : le point de vue du psychiatre - Boudrarene Mahmoud  pdf
 3 L’ISLAM PERMET-IL DE BATTRE LES FEMMES ? Amara Nabila   pdf
 4  Les conséquences de la violence conjugale : Diagnostic de la  gravité du phénomène» TIZI-BOUALI Djouher  pdf
 5  La Violence conjugale en Tunisie - Hafidha chekir  pdf